Rimbaud, le poète (accueil)  > Sur les Illuminations

 

Sonia Delaunay

 

SUR
LES
ILLUMINATIONS


 

LES "CHIFFRES NON RIMBALDIDENS", LE FOLIO 18 ET LA PAGINATION DES ILLUMINATIONS

  Le feuillet 18 occupe une place stratégique dans le débat sur la pagination des manuscrits des Illuminations. Il est la pièce centrale d'un scénario de genèse de la série Veillées qui, si on y adhère, conduit nécessairement à l'attribution de cette pagination à Rimbaud lui-même. Chez les adversaires de cette attribution, c'est cette même question du feuillet 18 qui concentre les objections et suscite les scénarios alternatifs. On peut résumer de la façon suivante les termes du débat : [...]


FÉLIX FÉNÉON, PREMIER ÉDITEUR DES ILLUMINATIONS ?

Sur la correspondance entre Félix Fénéon et Henry de Bouillane de Lacoste.
Fénéon a revendiqué d’avoir « préparé » personnellement, « sans contrôle de Khan, directeur libéral, ni de personne », les deux éditions La Vogue de 1886 : la parution en feuilleton dans le périodique (numéros 5 à 9 de mai-juin 1886), qu’on appelle parfois la « pré-originale », et la parution groupée en plaquette d’octobre 1886. Nous possédons sur ce point son témoignage explicite, dans la correspondance qu’il a échangée en 1939 avec Henry de Bouillane de Lacoste : « […] j’ai préparé les Illuminations non seulement pour leur publication dans le périodique, mais pour leur réimpression en plaquette » Mais ce rôle a-t-il été aussi décisif qu'il le prétend dans sa correspondance avec Bouillane de Lacoste ?
 

LES ILLUMINATIONS MANUSCRITES SUR INTERNET

Est-ce un de ces "accidents de féerie scientifique" dont parle Rimbaud dans Angoisse ? Tout possesseur d'un ordinateur (et d'une connexion haut débit) peut aujourd'hui se promener dans le manuscrit des Illuminations. Encore faut-il appliquer à l'exploration de ces fac-similés une certaine méthode et beaucoup de lecteurs manquent de l'information suffisante pour tirer parti des documents rendus publics par la BNF, le site Bibliorare (collection Pierre Berès), le Musée Rimbaud de Charleville-Mézières ou la fondation Martin Bodmer de Cologny. Cette information doit être recherchée dans quelques livres et articles, à vrai dire peu nombreux, ceux d'André Guyaux et Steve Murphy, essentiellement. D'où ce travail qui veut être une sorte de guide pour la consultation des manuscrits rimbaldiens sur la toile.


LA FAQ DES ILLUMINATIONS

Toutes les questions que vous vous posez sur les Illuminations de Rimbaud (ou presque) :
Pourquoi les poèmes en vers ont-ils été retirés des Illuminations ?
Le titre est-il Illuminations ou Les Illuminations ?
Pourquoi les Illuminations figurent-elles après Une saison en enfer dans les éditions récentes de Rimbaud ?
Peut-on définir les Illuminations comme un "recueil" au sens d'un ensemble structuré ?
La numérotation des 24 premières pages du manuscrit est-elle de la main de Rimbaud ?
Les Illuminations ont-elles une "idée principale" ?
Les "filets de séparation" visibles sur le manuscrit sont-ils porteurs de sens ?
L'attribution par un livre récent des Illuminations à Germain Nouveau a-t-elle quelque fondement ?


LE POÈTE EN SENTINELLE OU LA POLITIQUE DES ILLUMINATIONS

On ne trouve pas plus d’adieu au politique que de rupture proclamée avec la poésie dans l’œuvre de Rimbaud. Jusque dans sa dernière œuvre, Rimbaud se décrit en attente, guetteur de la fin du monde, sentinelle du Déluge. Cette transposition mythique de l'idée révolutionnaire a été interprétée comme une raillerie mélancolique. Personnellement, j'y vois plutôt l'attachement farouche au principe espérance, dans un moment où, avec l'insurrection sanglante de la bourgeoisie française contre la Commune, c'est "l'époque" tout entière qui "a sombré" (Génie).

   

 

 

 

 

 


 


 

Sonia Delaunay a illustré en 1973 neuf poèmes de Rimbaud sous la forme d’un ouvrage en feuilles sous emboîtage édité à quatre-vingt-dix exemplaires. Il contient quatorze estampes au pochoir, exécutées dans le style abstrait et vivement coloré de l’artiste, auxquelles s’ajoute une reproduction du fameux portrait de Carjat entourée de bordures au pochoir.

Source : Galerie Michelle Champetier, Cannes.

 

 

 

   

 

 

 
   

AILLEURS DANS CE SITE
 

   

Cette section du site Rimbaud le poète rassemble des études générales sur les Illuminations. Mais on pourra trouver ailleurs dans ce site :

Tous les textes du recueil, accompagnés de brèves annotations et précédés d'une présentation de l'œuvre.

   

 


 

Et, dans mon Anthologie commentée, plusieurs commentaires de poèmes du recueil.

Angoisse
Antique
Après le Déluge
Aube
Barbare

Conte
Démocratie
Départ
Dévotion
Enfance
Génie
Matinée d'ivresse
Métropolitain
Mouvement

Nocturne vulgaire

Ouvriers
Parade
Phrases
Soir historique
Solde
Vagabonds
Ville
Villes ("Ce sont des villes...")
Villes ("L'acropole officielle...")

 

 

   

JE SIGNALE AUSSI AU LECTEUR

Les Illuminations, lues par les Comédiens-Français

Quatrième et dernière partie de la lecture continue organisée par la Comédie Française, et retransmise en direct sur France Culture, le 5 juin 2005, sous l’enceinte de la salle Richelieu. Une réalisation artistique du sociétaire Michel Favory.
 

   

Et de nombreux poèmes mis en voix par...

Après le Déluge par Robert Hirsch :
https://youtu.be/KKPIReGxPEI

Après le Déluge par Gisèle Pierra (Gilles Siouffi - Improvisation au piano) :
https://youtu.be/dcQyNMZYxmY


Aube par Bernard Verley et Catharsis :
https://youtu.be/RMy-8K0NI5M
du disque "Rimbaud c'est toi" (1973).

Aube par Léo Ferré :
https://youtu.be/JOR8rG-UeMw

Enfance par Denis Lavant :
https://youtu.be/JBU59quA6gA

 

Enfance II par Julien Gaillard :
https://youtu.be/_TnGrjDgXEs

Julien Gaillard dit Enfance II


Enfance III
chanté par Les Frères Jacques :
https://youtu.be/GJh9UxqXe34

Childhood III (Enfance III) dit par Joan Baez :
https://youtu.be/zZko769NA-w (commencer à 22:45)
du disque "Baptism" (1968)

Parade par Denis Lavant :
https://youtu.be/4ijfbK895Q4

Parade par Auguste Vertu :
https://youtu.be/iLDYxFMYzR8

Vies par Denis Lavant :
https://youtu.be/HIIQ8ykuwLA

Vies par Auguste Vertu :
https://youtu.be/dj787aMjaTg

Royauté par Sacha Pitoëff :
https://youtu.be/tqgpSZjD9T4

Matinée d'ivresse, Chanson de la plus haute tour, Le Bateau ivre par Jean Marais :
https://youtu.be/4bT4ABAmbgU

Ouvriers par Auguste Vertu 
https://youtu.be/XpyipWbS7bE

Ouvriers par Denis Lavant :
https://youtu.be/8p6MGZtIgkU


Veillées
par Denis Lavant :
https://youtu.be/94VQlzbECo0

Marine par Bulle Ogier :
https://youtu.be/GuXo--apxHM

par Denis Lavant :
https://youtu.be/0ZryGnyj8H8

 

Villes (Ce sont des villes), par Bachouma :
http://youtu.be/h47bq1KOQGU


Bachouma récite Villes (Ce sont des villes ...)
 

Villes ("L'acropole officielle...") par Denis Lavant :
https://youtu.be/jMg-RKr-8og

Vagabonds par Denis Lavant :
https://youtu.be/fNzkL6Gi63M

Barbare par Denis Lavant :
https://youtu.be/oBkgaPMrGnk
 

Barbare par Gisèle Pierra :
https://youtu.be/iG1VlFJy564
 

Mouvement par Auguste Vertu :
https://youtu.be/BWrQJCS3RF4

Génie par Denis Lavant :
https://youtu.be/pECawy6n_fw

Génie par Alain Badiou :
https://youtu.be/gYGwVUO47J0

Génie par Gisèle Pierra :
https://youtu.be/5eP9s2lsK6k

Solde par Denis Lavant :
https://youtu.be/mTibPy_1suw

 

sans oublier...

Les Illuminations de Britten
 

Les Illuminations de Britten, par Ian Bostridge et le London Symphony Orchestra :
https://youtu.be/D6RJJNV34Uw
 

Ian Bostridge dans les Illuminations de Britten, le 28 août 2013, à Londres.
       Ian Bostridge parle des Illuminations : http://youtu.be/BtOE0g9UqUw



Villes (des Illuminations, de Britten) par Simon Rattle, Ian Bostridge, EMI classics, 2005 (vidéo, 2'30) : http://youtu.be/UXDdJqfwnIY
 

Ian Bostridge sings Villes

 

Being Beauteous  (des Illuminations, de Britten) par Peter Pears (dir. Eugene Goossens,
New Symphony Orchestra, London) : http://youtu.be/bMq73PAzO48

 

Antique (Britten), par Iain Paton :
https://youtu.be/oVdAmBETBbE


Kai Gleusteen, Iain Paton

                        
Les Illuminations
de Britten, par Anna-Clare Monk et le Teatro comunale di Bologna : https://youtu.be/9Yw354uNEo8
 

Anna-Clare Monk dans Villes