Arthur Rimbaud, le poète / Accueil > Iconographie > Images du mythe au XXe siècle > Valentine Hugo

 

 

Huile sur panneau, daté 12/33, en haut, à gauche. Des strass sont incrustés dans le panneau. L’artiste a collé dans le coin inférieur droit du tableau le sceau de Ménélik II, Négus d’Ethiopie, et des extraits de la lettre écrite à Rimbaud, soulignés d’éclairs de strass.

"Entouré de corbeaux, un oiseau blanc aux ailes rougies de sang – qui s’égoutte jusque sur les lèvres du poète et les plumes de l’aigle renversé – couronne le visage de Rimbaud émergeant d’un fleuve rouge sang. Des strass forment une constellation autour de la composition et zèbrent les extraits d’une lettre et le sceau de Ménélik II, futur négus d’Éthiopie." Anne Foster

Source : http://www.drouot.com/?bpage=articles.Communiques&id=36

 

Valentine Hugo devant son portrait de Rimbaud

 


Une gravure de 1934, due à la même artiste, est intitulée Les sept visages d'Arthur Rimbaud. On croit y reconnaître, de haut en bas, le portrait photographique de Rimbaud en premier communiant, le célèbre cliché Carjat, l'un des portraits faits par Verlaine pour l'édition Vanier de 1895, le propre portrait de Rimbaud par Valentine Hugo (1933), Rimbaud par Paterne Berrichon, l'autre portrait par Verlaine de l'édition Vanier. Cela fait 6 : trouvez le 7ème. 

 

Valentine Hugo a aussi réalisé en 1939 sept illustrations pour Les poètes de sept ans, qui revisitent divers classiques de l'iconographie rimbaldienne : la photo de Rimbaud en premier communiant, le Rimbaud marchant pipe au bec de Verlaine .... Ce dernier portrait de Rimbaud en coureur de chemins inspiré (le modèle hugolien du "rêveur", rousseauiste du "promeneur solitaire" : Sensation, Ma Bohème, Enfance IV...) a été repris par l'artiste en 1961 ou 1962 comme contribution à Arthur Rimbaud vu par les peintres contemporains, un portfolio de neuf lithographies et gravures de Hans Arp, Georges Braque, Jean Cocteau, Max Ernst, Alberto Giacometti, Joan Miro, Pablo Picasso, Jacques Villon et Valentine Hugo :