Arthur Rimbaud, le poète / Accueil > Anthologie commentée / Sommaire > Phrases > Manuscrit 

 

 

Phrases / Le manuscrit

source : BNF, Nafr 14123, feuillets 11 et 12 du manuscrit des 29 premiers poèmes des Illuminations

 

 
 

Sommaire du dossier

Phrases
Manuscrit                  
Panorama critique 
Bibliographie 

 

 

 

 

 

  

     La transcription du poème intitulé Phrases dans le dossier de manuscrits ayant servi à la première édition des Illuminations (celle de la revue La Vogue en 1886), commence sur le feuillet 11 à la suite des treize dernières lignes de Matinée d'ivresse et se poursuit sur le feuillet 12.

   Je calque autant que possible, dans la dactylographie de ce texte, la présentation du manuscrit. Je laisse un espace important entre les trois premières sections et les cinq qui suivent pour matérialiser le passage du feuillet 11 au feuillet 12. En effet, bien que Rimbaud semble avoir opté pour regrouper ces textes sous un titre unique, il ressort de l'observation philologique, autant que de l'analyse littéraire, que Phrases a été constitué à partir de deux séries possédant chacune son homogénéité.

   La différence la plus saillante entre les deux séries concerne les séparations graphiques entre les parties : trait ondulé dans le feuillet 11, trois croix alignées dans le feuillet 12. Ces modes distincts correspondent-ils à la perception de degrés différents d'homogénéité entre les divers volets de chaque série (Rimbaud aurait-il, par exemple, conféré à la ligne ondulée le sens d'une séparation moins forte que celle des croix, d'une séparation entre  sections d'un même poème) ?

   Une autre particularité du manuscrit tient au fait que le feuillet 12 a manifestement été coupé en haut et en bas (il est de 8 cm plus court que les autres feuillets), sans que l'on sache ce qui a pu être supprimé à cette occasion. Dans son examen du document, Steve Murphy émet avec beaucoup de prudence une hypothèse non démontrable mais qui a pour elle une certaine vraisemblance : la présence de traces tronquées de petites croix, en haut et en bas du feuillet, suggère qu'ont été supprimés deux textes (un en haut, un en bas) ainsi peut-être qu'un titre Phrases. Ce titre convient en effet particulièrement bien à ce feuillet 12, constitué de trois poèmes d'une seule phrase (je conteste les points suivis de majuscules que place Guyaux [2009, p.298-299] après "riez" [texte 2] et "veillée" [texte 8]) et de deux autres guère plus longs ; il n'est donc pas impossible qu'il ait figuré primitivement en haut de cette page avant d'être coupé pour ne pas faire doublon avec le titre du feuillet 11. En tous cas, un coup de ciseau a été donné au ras du texte, raison pour laquelle le numéro de page a dû être inséré dans la marge de gauche contrairement à ce qui se produit sur le feuillet précédent, numéroté en haut à droite comme tous les autres feuillets du dossier. 

   Ces phénomènes accréditent l'idée que "Rimbaud a peut-être décidé de réunir deux séries originellement séparées" (Murphy, 2002, p.607), sous le même titre de Phrases. La conclusion qu'en tirent les plus récents éditeurs est qu'il convient par conséquent de respecter, de la façon la plus scrupuleuse possible, l'enchaînement et la présentation originelles des deux feuillets. Cette méthode éditoriale est préconisée de façon d'autant plus impérative par Steve Murphy qu'il estime extrêmement vraisemblable que la numérotation de ces vingt-quatre premiers feuillets du manuscrit des Illuminations est de la main de Rimbaud.

   Pour un exposé plus approfondi du débat philologique provoqué par ces particularités du manuscrit de Phrases, voir dans ce dossier la page : Panorama critique.

 

 

 

Sommaire du dossier

Phrases
Manuscrit 
Panorama critique 
Bibliographie