Rimbaud, le poète > Invités / Sommaire

Invités

Des confrères en rimbaldisme m'honorent parfois de contributions de leur plume. Désireux de trouver pour les pages qui les accueillent un espace distinct de mes rubriques habituelles, j'ouvre cette nouvelle section du site "Rimbaud, le poète", intitulée "Invités".

 

Verlaine, Valade et Mérat au dîner
des Vilains-Bonshommes
(dessin de Verlaine).

 

 

 



 

Le compte rendu des Illuminations par Félix Fénéon dans Le Symboliste : « Un reclassement des Illuminations au miroir d'Alchimie du verbe », par Adrien Cavallaro* (18/12/2019)

« Les feuillets, les chiffons volants de M. Rimbaud, on a tenté de les distribuer dans un ordre logique. D’abord des révolutions cosmiques, et s’ébat sa joie exultante et bondissante, aux tumultes, aux feux. Puis des Villes monstrueuses : une humanité hagarde y développe une féerie de crime et de démence. De ces décors, de ces foules s’isole un individu : exaltations passionnelles tôt acescentes et âcres, et déviées en érotismes suraigus. Une lipothymie le prostre. Il appète une vie végétative : quelques silhouettes d’êtres humbles errent, des jardinets de banlieue bruxelloise fleurissent, pâlement nuancés, dans une tristesse dolente [...]. » Suite

__________
   
* Adrien Cavallaro, auteur de Rimbaud et le rimbaldisme, XIXe-XXe siècles, Paris, Hermann, coll. "Savoir Lettres", 2019, a bien voulu, et je l'en remercie, me confier ces pages de son récent ouvrage. Il y analyse le compte rendu publié par Félix Fénéon dans Le Symboliste, lors de la réimpression en plaquette des Illuminations.

 

Réponses à quelques remarques d'Yves Reboul, par Frédéric Thomas* (15/07/2019)

Le 12 juin dernier, Alain Bardel a mis en ligne « Quelques remarques sur une lettre inédite de Rimbaud à Andrieu » d’Yves Reboul. Celui-ci revient sur l'intérêt de cette lettre, tout en discutant certaines des affirmations de l’article que je lui ai consacré dans le dernier numéro de Parade sauvage. Il faut s’en réjouir tant cette lettre étonnante appelle d’autres recherches, permettant de poursuivre le débat. C’est aussi l’occasion pour moi de nuancer et de préciser mon propos. Les réponses synthétiques qui suivent se basent sur un article à paraître dans le prochain numéro de Parade sauvage, et se focalisent plus particulièrement sur les remarques 4, 6 et 7 d'Yves Reboul.  [...] Suite
___________

   
* Frédéric Thomas, auteur, entre autres, de Rimbaud révolution, nous a fait parvenir cette contribution au débat critique autour de la lettre de Rimbaud à Jules Andrieu du 16 avril 1874. Nous nous faisons un plaisir de la publier ici.

 

Quelques remarques sur une lettre inédite de Rimbaud à Andrieu, par Yves Reboul* (12/06/2019)

   La lettre inédite de Rimbaud publiée au début de cette année par Frédéric Thomas et dont le destinataire était le polygraphe et Communeux Jules Andrieu, alors exilé à Londres, est sans aucun doute un document de toute première importance.
   L’authenticité en semble peu discutable, l’écriture étant manifestement celle de Rimbaud. Il est vrai que la façon dont ce document est parvenu à son inventeur a pu paraître suspecte : il l’a obtenu par le canal d’un descendant d’Andrieu, lequel le publie de son côté dans un livre en ligne compilant des documents relatifs à son aïeul ― livre intitulé C’était Jules. Mais celui-ci n’en détient actuellement, suite apparemment à des dissentiments familiaux, qu’une version scannée figurant dans un CD. On aimerait donc tout de même voir le manuscrit, ne serait-ce que pour lever certaines incertitudes de lecture. Reste que le descendant en question (Alain Rochereau) s’est expliqué depuis sur le site de Parade sauvage et d’une façon qui semble convaincante. Donc passons (comme eût dit Hugo).
   L’intérêt de cette lettre tient à plusieurs facteurs dont un seul suffirait à en faire un document important. Voyons cela à grands traits 
[...] Suite
___________

 
 * Yves Reboul, auteur, entre autres, de Rimbaud dans son temps, nous a fait parvenir cette contribution concernant la désormais fameuse "épistole" du 16 avril 1874. Nous nous faisons un plaisir de la publier ici.

   

 

 

 

 

 

 

 

Félix Régamey
Léon Valade

Projet d'invitation pour le dîner mensuel
 des Vilains-Bonshommes du 29 juillet 1870

Version refusée

Version définitive