Rimbaud, le poète (accueil)  > Bibliographie commentée / Éditions de référence

 

ÉDITIONS DE RÉFÉRENCE :


"On ne peut jamais faire absolument confiance
 à des éditions, quel qu'en soit l'éditeur."

Steve Murphy 

A.R., Œuvres complètes
, IV, 
Champion, 2002, p.42

Œuvres complètes, texte établi et annoté par André Rolland de Renéville et Jules Mouquet, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1946.
Œuvres, édition et notes de Suzanne Bernard, Garnier, 1960 (rééditions revues par André Guyaux, 1981, 1983, 1987, 1991, édition renouvelée en 2000).
Album zutique, édition de Pascal Pia, Paris, Le Cercle du livre précieux, 1962, 2 vol. / Genève, Slatkine Reprints, 1981, 1 vol. (édition en fac-similés).
Œuvres complètes, édition établie, présentée et annotée par Antoine Adam, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1972.
Œuvres poétiques, textes présentés et commentés par C.A. Hackett, Imprimerie nationale, Coll. Lettres françaises, 1986.
Œuvres (3 tomes), préfaces et notes de Jean-Luc Steinmetz, GF Flammarion, 1989.
Œuvre-vie, édition du centenaire établie par Alain Borer et alii, Arléa, 1991.
Œuvres complètes - Correspondance, établie par Louis Forestier, Robert Laffont, Bouquins, 1992 (édition reprise en 3 vols chez Folio en 1999, renouvelée chez Robert Laffont en 2004).
L'Œuvre intégrale manuscrite de Rimbaud, par Claude Jeancolas, Textuel, Paris, 1996.
Les Lettres manuscrites de Rimbaud, par Claude Jeancolas, Textuel, Paris, 1997.
Œuvres complètes, Cédérom Champion Électronique, édition de Jean-Michel Gliksohn, 1999.
Œuvres complètes, édition établie, présentée et annotée par Pierre Brunel, La Pochothèque, 1999.
Arthur Rimbaud, Œuvres complètes, tome I, Poésies, introduction et notes de Steve Murphy, Champion, 1999.
Rimbaud, l'œuvre, commentée par Claude Jeancolas, Textuel, 2000.
Arthur Rimbaud, Œuvres complètes, tome IV, Fac-similés, éd. Steve Murphy, Champion, 2002.
Arthur Rimbaud, Correspondance, éditée par Jean-Jacques Lefrère, Fayard, 2007.
Arthur Rimbaud, Œuvres complètes, tome II, Œuvres diverses et lettres, 1864/1865-1870, éd. Steve Murphy, avec la collaboration de Danielle Bandelier, Bruno Claisse, Denis Hüe et George Hugo Tucker, Champion, 2007.
Arthur Rimbaud, Œuvres complètes. Texte établi, présenté et annoté par André Guyaux. Éditions Gallimard, bibliothèque de la Pléiade, 1152 p., 2009.

     Les premières grandes éditions critiques (Suzanne Bernard, Antoine Adam), bien que très décriées, restent précieuses par la qualité et l'abondance de leurs notes. Personnellement, je les consulte souvent.
     Dans l'état actuel de l'édition rimbaldienne, le meilleur choix pour le non-spécialiste me paraît être l'édition d'André Guyaux dans la Pléiade (2009), malgré les réserves qu'elle suscite (voir dans ce site mon compte rendu de cette édition).
     Le volume procuré par Pierre Brunel à La Pochothèque (1999), un peu dépassé maintenant, garde le mérite d'offrir un appareil de notes de bas de page copieux et de mettre à la disposition du lecteur un ensemble d'introductions, notices et indications bibliographiques utiles. Le tout à un prix abordable. 
     L'édition de Louis Forestier, chez Laffont, est aussi excellente. Revue en 2004, elle est une des plus à jour des éditions courantes, mais elle est moins riche que la précédente.
     Dans l'absolu, c'est bien sûr l'édition en quatre tomes de Steve Murphy, en cours de publication chez Champion, qui représente la référence des références. Le tome I propose toutes les versions, reconstitue l'histoire de leur transmission et les analyse avec la plus grande minutie (variantes, hypothèses de datation). Grâce à cette édition, o
n consulte facilement désormais les fac-similés de presque tous les manuscrits de Rimbaud. S. Murphy a pu confirmer par l’analyse graphologique, par l’étude des systèmes de numérotation observables sur les manuscrits et autres indices codicologiques que ce que nous appelons l’œuvre de Rimbaud contient trois dossiers organisés en vue d’être édités et que Les Illuminations constituent son dernier projet de publication.
     Il faut se reporter de préférence à Jean-Jacques Lefrère (2007) pour la correspondance et se rappeler qu'on trouvera bientôt tout ce qui s'est écrit sur Rimbaud jusqu'en 1935 dans la monumentale Correspondance posthume en cours de publication par ce même auteur chez Fayard.