Rimbaud, le poète / Accueil > Tous les textes
         

 ARTHUR RIMBAUD
 TOUS LES TEXTES (1870-1875)


Cette présentation de l'œuvre de Rimbaud combine l'habituel principe chronologique avec une structuration par ensembles de manuscrits. Dans la table des matières, les liens hypertextes en caractères gras renvoient aux diverses pages. Les mentions en police fine précisent le contenu de chacune d'entre elles. Les dates entre parenthèses suivant certains titres sont celles qu'indiquent les manuscrits (quand il y en a). Les poèmes insérés dans la correspondance ont leurs titres placés en léger retrait par rapport à la marge, sous l'intitulé de la lettre. Les poèmes existant en plusieurs versions sont mentionnés à plusieurs reprises, à des endroits distincts, mais une astérisque aide à repérer le texte généralement retenu par les éditeurs comme version de référence. En outre, des liens hypertextes inclus dans les notes permettent d'accéder aux diverses versions à partir de chacune d'entre elles. De nombreuses notes et notices de synthèse renseignent sur le contexte biographique, la nature et le statut de chaque texte ou ensemble de textes. Des liens vers les manuscrits consultables en ligne, vers les commentaires et autres documents inclus dans ce site, complètent le dispositif. Il est possible de parcourir l'ensemble par feuilletage en utilisant les icônes de navigation situées dans les coins supérieurs de chaque page. Un avertissement situé à la suite de la table des matières apporte de plus amples explications et justifications.



 
   
Pour aller plus vite


 

 

1870 Les Étrennes des orphelins
(La Revue pour tous, 2 janvier 1870)

Charles d'Orléans à Louis XI
(Archives Georges Izambard)

Lettre à Théodore de Banville du 24 mai 1870

 "Par les beaux soirs d'été" (20/04/1870)
 Ophélie  (15/05/1870)
 Credo in unam
(29/04/1870)

Un cœur sous une soutane 
(Archives Georges Izambard)

Poèmes de 1870
(Archives Georges Izambard
)

Ophélie
À la Musique
Comédie en trois baisers
Vénus Anadyomène
Le Forgeron
Ce qui retient Nina

 

Lettres de 1870
(Archives Georges Izambard)

Lettre à G.I. (sans date)
Lettre à G.I. du 25/08/1870
Lettre à G.I. du 05/09/1870
Lettre "de protestation" 25/09
Lettre à G.I. 02/11/1870

Trois baisers
(La Charge, 13 août 1870)

Dossier de Douai
(Archives Paul Demeny)

Les Reparties de Nina*
Vénus Anadyomène*
"Morts de Quatre-vingt-douze"(09/1870)
Première Soirée (03/1870)*
Sensation*
Bal des pendus
Les Effarés
(20/09/1870)*
Roman (29/09/1870)
Rages de Césars
Le Mal
Ophélie*
Le Châtiment de Tartufe
À la Musique*
Soleil et chair
(05/1870)*
Le Forgeron*
Rêvé pour l'hiver
(07/1870)
Ma Bohême
Le Buffet 
(10/1870)
L'Éclatante Victoire de Sarrebrück (10/1870)
La Maline (10/1870)
Au Cabaret-Vert, cinq heures du soir (10/1870)
Le Dormeur du val (10/1870)

Le Rêve de Bismarck
(Le Progrès des Ardennes, 25 novembre 1870)

 

 

1871
(- début 1872)

 

Lettres de 1871
(Archives Paul Demeny)

Lettre à P.D. du 17/04/1871
Lettre à P.D. du 15/05/1871
   Chant de guerre Parisien
   Mes petites amoureuses
   Accroupissements

Lettre à P.D. du 10/06/1871
   Les Poètes de sept ans
  
(26/05/1871)
   Les Pauvres à l'Église
(1871)
   Le Cœur du pitre
*
Lettre à P.D. du 28/08/1871
Lettre à P.D. du 17/04/1871

Lettres de 1871
(Archives Georges Izambard)

Lettre à G.I. du 13/05/1871
   Le Cœur supplicié
Lettre à G.I. du 12/07/1871

L'Orgie parisienne ou Paris se repeuple

Paris se repeuple (05/1871)
L'orgie parisienne ou Paris se repeuple (05/1871)*

Lettre à Jean Aicard du 20 juin 1871

 Les Effarés*

Lettre à Théodore de Banville du 15 août 1871

Ce qu'on dit au poète à propos de fleurs

Le Bateau ivre

Dossier Verlaine de 1871-début 72
(Archives Forain
)

Les Assis
[Les Chercheuses de poux]
L'Homme juste
(06/
1871)
Tête de Faune*
Le Cœur volé
(05/1871)
Les Mains de Jeanne-Marie
(02/1872)
Les Effarés
Les Voyelles
L'étoile a pleuré rose
...
Les Douaniers

Oraison du soir
Les Sœurs de charité
(06/1871)
Les Premières Communions*
(07/1871)

Deux autographes alternatifs de poèmes du dossier Verlaine

Voyelles (version Blémont)*
Oraison du soir (version Valade)*
      

Variantes des Poètes maudits pour les poèmes du dossier Verlaine

Les Poètes maudits 1883
  
Voyelles
   Oraison du soir
   Les Assis
   Les Effarés
   Les Chercheuses de poux
   Bateau ivre
Les Poètes maudits 1888
   Tête de Faune

Album zutique

Sonnet du trou du cul*   
Lys
Vu à Rome
Fête galante
"J'occupais un wagon..."
"Je préfère sans doute..."
"L'Humanité chaussait..."
Jeune goinfre

Paris
Cocher ivre
Vieux de la vieille !

État de siège ?
Le balai

Exil
L'Angelot maudit

"Mais enfin, c.."
"Les soirs d'été..."
Bouts-rimés

"Aux livres de chevet..."
Hypotyposes saturniennes
Les remembrances du vieillard idiot

Ressouvenir

Versions alternatives du Sonnet du trou du cul et autres "immondes" (Stupra)

Lettre de Delahaye à Verlaine du 14 octobre 1883 
   "Nos fesses ne sont pas les leurs..."
    Le Sonnet du trou du cul
    "Les anciens animaux ..."
Lettres de Verlaine à Charles Morice des 20, 25 et 30/12/1883
    "Nos fesses ne sont pas les leurs..."
     Le trou du cul
    "Les anciens animaux ..."
  
 Vers pour les lieux
Le Sonnet du trou du cul  
par Arthur Rimbaud et Paul Verlaine (version de Hombres)
 

 

1872
(- début 1873 ?)
 Les Déserts de l'amour
(Archives Forain)

Manuscrits Forain des poèmes de mai 1872
(Archives Forain)

Comédie de la Soif (05/72)
Bonne pensée du matin
(05/72)
La rivière de Cassis
(05/72)
Larme
(05/72)

Manuscrits Richepin des poèmes de mai-juin 1872

Bannières de mai (05/72)
Chanson de la plus haute Tour
(05/72)
L'Éternité
(05/72)
Âge d'or
(06/72)
Fêtes de la patience / Table des matières

Lettre à Ernest Delahaye, dite de "jumphe 72" (06/72)

"L'enfant qui ramassa les balles..."
(Album Régamey)

Les Corbeaux
(La Renaissance littéraire et artistique, 14 septembre 1872).


Pièces de vers du "dossier de 1886"  
(Archives Verlaine de 1872-1873)

Enfer de la soif
"
Nous sommes tes grands parents ..."*
"À quatre heures du matin ..."*
"La rivière de cassis roule ..."*
"Loin des oiseaux ..."*
Patience*
Chanson de la plus haute tour*
Éternité*
Âge d'or*
Mémoire*
Jeune ménage (27 juin 1872)
"Plates-bandes d'amarantes..."
Est-elle almée ? (juillet 1872)

Fêtes de la faim
(août 1872) au verso : liste de nombres pour décompte de vers
"Entends comme brame..."
Honte
Michel et Christine
"Qu'est-ce pour nous Mon Cœur... "
"O saisons, ô châteaux..." (brouillon)
"O saisons, ô châteaux..."

 

 

1873 Brouillons d'Une saison en enfer
(Archives Verlaine de 1872-1873)

"Proses évangéliques"
(Archives Verlaine de 1872-1873) 

Lettre à Delahaye de mai 1873, dite "Laïtou"

Lettres à Verlaine des 4, 5 et 7 juillet 1873

Une saison en enfer

 

 

1873-1875 Les Illuminations

Après le Déluge
Enfance
Conte
Parade
Antique
Being Beauteous
Vies
Départ
Royauté
À une raison
Matinée d'ivresse
Phrases
Ouvriers
Les Ponts
Ville
Ornières
Villes (Ce sont des villes...)
Vagabonds

Villes (L'acropole officielle...)
Veillées

Mystique

Aube
Fleurs
Nocturne vulgaire
Marine
Fête d'hiver
Angoisse
Métropolitain
Barbare
Promontoire
Scènes
Soir historique
Mouvement
Bottom
H
Dévotion
Démocratie
Fairy
Guerre
Génie
Jeunesse
Solde

 
1875

Lettres à Ernest Delahaye de 1875

Lettre à E.D. du 5 mars 1875
Lettre à E.D. du 14 octobre 1875 contenant Rêve

 

 

 


 
ABRÉVIATIONS
ARR Oeuvres complètes, texte établi et annoté par André Rolland de Renéville et Jules Mouquet, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1946.
PH Oeuvres, édition de Paul Hartman, Club du meilleur livre, 1957.
SB Oeuvres, édition et notes de Suzanne Bernard, Garnier, 1960 (rééditions revues par André Guyaux, 1981, 1983, 1987, 1991, édition renouvelée en 2000).
PP Album zutique, édition de Pascal Pia, Paris, Le Cercle du livre précieux, 1962, 2 vol. / Genève, Slatkine Reprints, 1981, 1 vol. (édition en fac-similé).
AA Oeuvres complètes, édition établie, présentée et annotée par Antoine Adam, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1972.
AG Illuminations, texte établi et commenté par André Guyaux, Neuchâtel, À la Baconnière, 1985.
JLS Oeuvres (3 tomes), préfaces et notes de Jean-Luc Steinmetz, GF Flammarion, 1989.
AB Oeuvre-vie, édition du centenaire établie par Alain Borer et alii, Arléa, 1991.
LF Oeuvres complètes - Correspondance, établie par Louis Forestier, Robert Laffont, Bouquins, 1992 (édition renouvelée en 2004).
CJ-96 L'œuvre intégrale manuscrite de Rimbaud, par Claude Jeancolas, Textuel, Paris, 1996.
CJ-97 Les Lettres manuscrites de Rimbaud, par Claude Jeancolas, Textuel, Paris, 1997.
AH Contributions à la lecture de Rimbaud, Albert Henry, Académie royale de Belgique, 1998.
JMG Oeuvres complètes, Cédérom Champion Électronique, édition de Jean-Michel Gliksohn, 1999.
PB Oeuvres complètes, édition établie, présentée et annotée par Pierre Brunel, La Pochothèque, 1999.
SM-I Arthur Rimbaud, Oeuvres complètes, tome I, Poésies, introduction et notes de Steve Murphy, Champion, 1999.
CJ Rimbaud, l'œuvre, commentée par Claude Jeancolas, Textuel, 2000.
SM-IV Arthur Rimbaud, Oeuvres complètes, tome IV, Fac-similés, éd. Steve Murphy, Champion, 2002.
PB-04  Éclats de la violence, Pour une lecture comparatiste des Illuminations d'Arthur Rimbaud, édition critique par Pierre Brunel, Corti, 2004.
JJL Arthur Rimbaud, Correspondance, présentation et notes de Jean-Jacques Lefrère, Fayard, 2007.
AG-09  Rimbaud, Œuvres complètes. Texte établi, présenté et annoté par André Guyaux. Éditions Gallimard, bibliothèque de la Pléiade, 2009, 2011, 2015.
CJ-12  Les manuscrits d'Arthur Rimbaud. L'intégrale. Claude Jeancolas, Textuel, 2012.
DFS Arthur Rimbaud. Paul Verlaine. Un concert d'enfers. Édition établie et présentée par Solenn Dupas, Yann Frémy et Henri Scepi, Quarto Gallimard, 2017.

 

 

  AVERTISSEMENT 

    Rimbaud n'ayant conduit jusqu'à la publication qu'une infime partie de ses textes (Une saison en enfer, Le Rêve de Bismarck et trois poèmes), nous aurions pu ne jamais rien connaître, ou presque rien, de sa poésie. Heureusement, il avait pour habitude de diffuser autour de lui ses productions. Lui disparu, anciens amis ou correspondants se retrouvèrent en possession soit de textes isolés, soit de volumineuses archives, parfois de véritables ensembles organisés, représentant des projets de publication (Les Illuminations) ou, tout au moins, ce que nous appelons ici des dossiers : "dossier de Douai" des poèmes donnés à Paul Demeny en 1870, "dossier Verlaine" des poèmes de 1871-début 1872. Ce sont ces compagnons de route qui remirent en circulation les "précieux manusses" dans les années 1880-1890, quand des éditeurs commencèrent à s'y intéresser. Dans le but de refléter au mieux ce mode particulier de transmission, lui-même reflet de la trajectoire créatrice de Rimbaud, cette numérisation pluriversionnelle tente de combiner l'habituel principe chronologique avec un mode de structuration par ensembles de manuscrits.
    Nous utilisons, pour désigner ces ensembles, les notions différenciées d'"archives", de "dossiers" et de "recueil".
Nous utilisons le terme général d'"archives" pour désigner les ensembles importants de manuscrits accumulés par certains amis du poète, que leur contenu nous paraisse plus ou moins organisé. Le terme de "recueil", s'agissant de Rimbaud, nous semble devoir être réservé, en toute rigueur, aux seules Illuminations, dont les manuscrits révèlent indiscutablement un souci d'organisation et dont nous savons par Verlaine que Rimbaud les lui a remis "pour être publiés". Enfin, nous parlons de "dossier" quand le processus d'archivage, sans être assimilable à la composition d'un "recueil", a malgré tout supposé une activité de collectage et/ou une volonté de regroupement en vue d'une possible publication. C'est notamment le cas, selon nous, quand Rimbaud recopie à Douai ses poèmes de l'année 1870 ou quand Verlaine entreprend de recopier la production rimbaldienne de 1871-début 1872.
   Tout en donnant la priorité à la représentation des modes de transmission, nous soumettons notre découpage de l'œuvre au critère du genre et nous tentons de respecter le critère chronologique. Ces options nous imposent de fragmenter les archives les plus importantes. Prenons l'exemple des archives Izambard : elles apparaissent réparties sur cinq pages distinctes, les quatre premières pour 1870 (respectivement : Charles d'Orléans à Louis XI, poèmes, Un cœur sous une soutane, lettres), la dernière pour les lettres de 1871. Visant à ce que poèmes, proses et lettres apparaissent approximativement à leur date (établie ou conjecturale), nous sommes amenés à respecter une logique annuelle. Nous utilisons donc dans notre tableau un mode de présentation par années (en précisant que certains poèmes dits "de 71" sont probablement du début 72 et que certains poèmes dits "de 72" sont probablement du début 73). C'est ce qui nous amène à diviser les archives Izambard entre archives de 1870 (printemps et été 1870 principalement) et archives de 1871. Et à insérer entre elles, par exemple, le "dossier de Douai", qui date de l'automne 1870. Corrélativement, comme nous y voyons des œuvres autonomes, et relevant d'un genre à part, nous réservons des pages spécifiques à Charles d'Orléans à Louis XI et Un Cœur sous une soutane au sein des archives Izambard (comme nous le faisons pour les Déserts de l'amour au sein des archives Forain ou pour les brouillons de la Saison et les Proses évangéliques au sein des archives Verlaine de 1872-1873). Nous réservons de même une page séparée pour les lettres de 1870.
    Nous sommes bien conscient, cependant, que nos trois principes (modes de transmission, chronologie, genres) entrent parfois en contradiction. L'option choisie dans cette présentation des œuvres de Rimbaud  oblige bien souvent à sacrifier la chronologie stricto sensu aux deux autres critères, celui du classement par genres et celui du classement par modes de transmission, comme on va le voir dans les exemples suivants (à nouveau empruntés aux archives Izambard). La lettre non datée qui figure en tête de la correspondance Rimbaud-Izambard de 1870 est évidemment antérieure aux poèmes des mêmes archives situés avant elle dans le tableau. Mais tel n'est pas le cas de toutes les autres lettres, d'où leur place collective. Idem, la dernière des lettres à Izambard pour l'année 1870 est de novembre et devrait donc, si nous respections la chronologie, être située après le "dossier de Douai". Les lettres à Izambard de 1871 ne sont pas postérieures à celles envoyées à Demeny en cette même année, comme le tableau pourrait le faire croire.
   Il s'agit d'une recension pluriversionnelle. Cependant le titre Tous les textes (1870-1875) est légèrement trompeur : quelques rares versions de poèmes, lettres, exercices scolaires et documents non littéraires manquent.
   Chaque pièce est accompagnée d'une note indiquant brièvement :
 
 - la source suivie, son contexte d'origine et sa nature : manuscrits autographes de Rimbaud, manuscrits allographes (copies de la main de Verlaine ou Nouveau), versions imprimées primitives adoptées par défaut,
  
- le détenteur actuel des manuscrits (quand il est connu)
    -
la date mentionnée par le manuscrit ou, à défaut, les hypothèses de datation émanant de la critique,
    -
les principales incertitudes qui subsistent dans le déchiffrage du texte et les variations éditoriales qu'elles ont entraînées,
    -
les différentes versions connues : nous proposons les divers états d'un même texte et nous aidons le lecteur à localiser les principales variantes.
  
Une icone spécifique permet d'accéder aux manuscrits en ligne, quand ils existent.
   Un lien hypertexte permet d'accéder aux commentaires de notre anthologie commentée, ou autres documents utiles présents dans ce site, quand il en existe pour le poème concerné.
   Un tableau des
modalités de transmission de l'œuvre de Rimbaud et un tableau historique de l'édition rimbaldienne complètent le dispositif.
   En revanche, pour ne pas alourdir exagérément ces pages, nous excluons presque complètement le type de note interprétative qu'offrent les éditions critiques (notes éclairant le sens des mots et la signification des textes). Pour la même raison, nous limitons les références bibliographiques aux ouvrages que nous citons.
   La présente numérisation espère fournir un outil commode et à peu près fiable pour naviguer dans l'œuvre de Rimbaud. La vérification du texte a été effectuée à l'aide des éditions de qualité et des reproductions en fac-similés (notamment SM-IV) auxquelles nous pouvons facilement accéder aujourd'hui. La liste en est donnée ci-contre, avec les abréviations utilisées pour les désigner.
    Cette section "Tous les textes" du site Arthur Rimbaud le poète remplace une version antérieure aux options très contestables et à la fiabilité extrêmement médiocre. Il est à craindre que celle-ci ne soit pas beaucoup supérieure. Toute faute repérée pouvant être instantanément corrigée (c'est l'un des avantages non négligeables d'un site web) l'auteur sera reconnaissant au lecteur attentif et compatissant qui voudra bien lui signaler toute espèce de coquilles, erreurs, incohérences ou options contestables. Et nous sommes certains d'avance, malheureusement, qu'elles sont innombrables.

                                                                                       Octobre 2017