Site d'étude et d'information rimbaldiennes

Plan du site

     
 


 

Introduction
Tous les textes
Chronologie
Iconographie

Anthologie commentée
Bibliographie

Étude du  recueil de Douai
Les Illuminations
Varia
Glossaire stylistique

Florilège des sources
Invités
Rimbaud sur la Toile

 

Les fils de Rimbaud, Centre 
Pompidou, 07/02/2008 (1:18:16).

 

 

   

Table-ronde. Marianne Alphant, dans le cadre des « Revues Parlées », avec Pierre Michon, Jérôme Prieur, Christian Prigent et Jude Stéfan.


EN LIBRAIRIE

 


SUR LE SITE



AUTRES INFOS


23/05/2024 - Revue des Lettres modernes, "Les Romantismes de Rimbaud", dir. Adrien Cavallaro, mai 2024.

 

02/10/2023 - Une saison en enfer, fac-similé, Alain Oriol, 2023. Dossier de ce
site
Dossier de presse

 

08/03/2024 - « L'Éternité ». Panorama critique (Anthologie commentée).

     Le poème existe en trois versions. Voir les trois textes dans ma page : Commentaire. Je les nommerai respectivement :
  
- Version 1,  l'autographe daté « Mai 1872 » et titré « L'Éternité » (dont l'original vient d'être mis aux enchères en décembre dernier et vendu pour la somme impressionnante de 702000 €).
    - Version 2,  la variante publiée dans La Vogue en 1886, qui présente un titre dépourvu d'article et une inversion des strophes 4 et 5 comme dans la Version 3, ce qui la fait considérer comme chronologiquement intermédiaire.
    - Version 3, la version sensiblement modifiée de 1873, sans titre, celle d'« Alchimie du verbe ».
   Leur confrontation étant utile à l'établissement de l'interprétation, j'en rends compte conjointement. J'ajoute à mon dossier, pour la même raison, quelques citations concernant les deux phrases introduisant le poème
dans Une saison en enfer.
     L'observation révèle des différences significatives entre les versions.
    - La première est la version confiée à Jean Richepin, en compagnie de « Bannières de mai », « Chanson de la plus haute tour » et « Âge d'or ». Le manuscrit est connu depuis longtemps par un fac-similé de l'édition Messein (1919) […] Suite.

 

15/09/2023 - L'édition originale d'Une saison en enfer, par Alain Oriol (Invités).

     Il y a cent cinquante ans, en septembre ou octobre 1873, Une saison en enfer, le seul livre qu'ait pu faire imprimer Rimbaud, est sorti des presses d’une coopérative ouvrière bruxelloise. Il n’en existait pas jusqu'ici de fac-similé convenable. C’est chose faite. Nous avons fait imprimer à 500 exemplaires une édition semblable à l'originale.
    
Un exemplaire de l’édition originale d’Une saison en enfer d’Arthur Rimbaud, acquis à la fin du siècle dernier par Alain Oriol, a servi à la présente édition fac-similaire. Grâce à celui-ci, Isabelle Gaudon a pu préciser certains points concernant le façonnage de cette plaquette.
     Le livre imprimé en 1873 a fait l’objet d’une étude par Christophe Bataillé, très détaillée, « L’édition originale d’Une saison en enfer », RHLF, PUF ; n°3, juillet-septembre 2008, p. 651-665. Le lecteur pourra s’y reporter avec profit. Comme il pourra lire sur ce point la notice d'Alain Bardel dans son ouvrage Une saison en enfer ou Rimbaud l'Introuvable à paraître en 2023 aux Presses Universitaires du Midi [...] Suite.

Journée Rimbaud (15/12/2023) Académie de Versailles. Conférence d'Adrien Cavallaro.

Franck Delaunoy, Rendez-vous avec un fantôme, Jean Charles Félix Cuif, blog Rimbaud ivre.

05/04/2024 - Hugues Fontaine, Serge Plantureux, Débat autour de la photographie de Vienne, site internet rimbaudphotographe.eu 

27/03/2024 - Conférence de Serge Plantureux, "Un Portrait viennois d'A.R.".

02/04/2024 - Lumni / Enseignement, Toutes nos ressources sur Rimbaud.

01/04/2024 - Philippe Bourget, Sur les pas de Rimbaud et Verlaine dans les Ardennes.

09/02/2024 - Les manuscrits de Rimbaud offerts au Musée de Charleville-Mézières  présentés au public les 17 et 18 février, Fr-Info.

05/01/2024 - Une saison en enfer ou Rimbaud l'Introuvable, Fabula.

24/04/2024 - Le XIXe siècle à la loupe. Hommage à Steve Murphy, dir. Judith Wulf, Classiques Garnier. À paraître, 2024. Souscription. Table des matières.

12/04/2023 - « L'énigme de “H” ». Note en marge de l'article de  Gilles Lapointe, Parade sauvage n°33, 2022, p. 193-239 (Bibliographie / Notes de lecture). 

    Pour Gilles Lapointe, « Trouvez Hortense » doit s'entendre comme « Cherchez Hugo ».
     Les connotations érotiques du texte et notamment l'allusion à l'auto-érotisme « pourraient bien se rapporter à cet excès d'amour-propre » (p. 225) dont Hugo, aux yeux de Rimbaud était coupable. 
     « “Sa porte est ouverte à la misère” [...] désigne de façon explicite, et même deux fois plutôt qu'une » (p. 225) Victor Hugo : à cause des Misérables et de l'allusion rimbaldienne aux « becs de canne fracassés » de l'« ostiaire » de sa maison bruxelloise, en 1871, dans « L'Homme juste ».
     « “Sous la surveillance d'une enfance” se rapporte aux soins constants que réclama Hugo, un enfant d'une fragilité si extrême qu'il serait même “né deux fois” » (p. 230), allusion au poème de Hugo « Ce siècle avait deux ans...»
[...] Suite.

02/02/2024 - Dick Annegarn & Jérôme Boloch, deux routes de Rimbaud, Le Bijou, Toulouse, jeudi 22 février 2024, 21h30.

08//01/2024 - Des manuscrits très rares de Rimbaud offerts à la ville de Charleville-Mézières par un généreux donateur, France-info.

20/12/2023 - Jacques Bienvenu : Un nouveau président des « Amis de Rimbaud », Rimbaud ivre.

18/12/2023 - Thierry Roger, "Appliquer Rimbaud. Note sur les études de réception" (compte rendu de Rimbaud et le Rimbaldisme, par Adrien Cavallaro, Hermann, 2019), Acta fabula.


10/04/2023 - Parade sauvage n° 34
 "Hommage à Marc Ascione".



12/12/2023 - Alain  Bardel, Une saison en enfer ou Rimbaud
l'Introuvable, PUM. Voir le flyer.

 



Yves Reboul, Rimbaud dans son temps, Classiques Garnier, Classiques jaunes. À paraitre, 17/01/2024.

 

06/11/2023 - Laurent-Frédéric Bollée et Jean Dytar, Les Illuminés, Delcourt.



11/09/2023 - Alain Vaillant, Une saison en enfer de Rimbaud ou le livre à « la prose de diamant », Honoré Champion, 2023. 

 

09/09/2023 - 
Pierre Brunel,
Rimbaud, projets et réalisations, nouvelle édition, Champion, Unichamp-Essentiel, 2023.
 

 

26/08/2023 - Arthur Rimbaud, Une saison en enfer, « Édition Anniversaire », Poésie/Gallimard. Préface de Yannick Haenel. Postface de Grégoire Beurier, Gallimard, 2023.

 

13/08/2023 - Patti
Smith-Rimbaud, Une saison en enfer,
Gallimard (à paraître septembre 2023).

 

09/06/2023 - Rimbaud, Verlaine et Cie, « un devoir à chercher ». À la mémoire de Yann Frémy
Classiques Garnier, 2023.

 



Octobre 2022 - Rimbaud vivant n°61

 

Mars 2022 - RHLF, Les Illuminations de Rimbaud "à tous les airs", Dossier réuni par Adrien Cavallaro.
 

 

 


24/02/2024 - Adrien Guitton, Une saison en enfer.
Crises et Testaments.
Extraits du texte du spectacle (Varia).

    Un lieu désaffecté. Juste des tissus suspendus, une mélodie métallique, et des images projetées. Et aussi le souffle de quelqu’un qui est enchaîné au milieu de ça – le monde qu’il s’est construit entre réalité et projections. Cet homme, il ne sait pas pourquoi ni comment il est arrivé là. Mais par la parole, il va remonter le fil. Et par le cri, il va revendiquer une liberté à conquérir.
     Sur le programme, on peut lire en guise de présentation le bref paragraphe précédent. Une saison en enfer. Crises et Testaments a été donné à Toulouse en 2023-2024 : « crises » est au pluriel, ainsi que « testaments ». Le metteur en scène en est l’unique acteur. C’est lui qui a rédigé les textes présentant et encadrant Une saison en enfer : notamment un « Prologue » et un « Interlude », dont on trouvera ici quelques extraits, reproduits avec l’autorisation de l’auteur.
     L'acteur parle sur l'avant-scène...
    
Bonsoir,
     Je vous ai préparé un peu de lecture, en attendant qu'on commence. Ça, c'est pas du Rimbaud. Ça se voit. Ce sont des réflexions personnelles que j'ai eues pendant que je travaillais Une saison en enfer [...]
     Tout le monde est arrivé ? […] Suite.



01/11/2023 -
À propos de l’album de Patti Smith, Une saison en enfer 1873 et autres poèmes (Bibliographie / Notes de lecture).

     Paru chez Gallimard en septembre 2023, 176 grandes pages 25 x 32, exactement, le volume offre le texte intégral d’Une saison en enfer, vingt poèmes, neuf lettres de Rimbaud à sa famille, le tout accompagné d’une soixantaine de pages d’illustrations, et six textes spécialement rédigés par Patti Smith pour cette édition. Titre : Une saison en enfer 1873 et autres poèmes. Ce qui, par parenthèse, a l’air de présenter Une saison en enfer comme un poème ou un recueil de poèmes, alors que Rimbaud, dans une lettre de mai 1873, parle d’« histoires » (au pluriel) : de « petites histoires en prose ». Mais Patti Smith n’est pas la seule, hélas, à parler à tort de poème(s) à propos de « la Saison » comme on l’appelle en raccourci.
     Ni génial, ni déshonorant, l’album de Patti Smith a été jusqu’ici et restera sans doute l’initiative éditoriale la plus remarquée de cet anniversaire des 150 ans d’Une saison en enfer. Parce que, bien sûr, c’est Patti Smith ! Mais au fond, c’est à juste titre, car ce « beau livre » est bien plus qu’une publication de circonstance. Patti Smith n’a pas attendu d’être ce qu’elle est aujourd’hui pour faire de Rimbaud, ce sont ses mots, son « arme » et son « amant » « secret[s] » [...] Suite.

 

01/04/2023 - « Sur “Les Mains de Jeanne-Marie" », par Marc Dominicy, Parade sauvage n°33, 2022, (Bibliographie / Notes de lecture).                                        

     Dans le teint « sombre » des mains de Jeanne-Marie, le poète voit le sceau de la belladone, plante de sorcellerie : le suc hallucinogène de ses baies noires « dort » dans ces veines, insoupçonné, mais « éclate » aux jours de révolte.

C'est le sang noir des belladones
Qui dans leur paume éclate et dort.

Les phrases suivantes sont interrogatives :

Mains chasseresses des diptères
Dont bombinent les bleuisons

Aurorales, vers les nectaires ?
Mains décanteuses de poisons ?

Oh ! quel Rêve les a saisies [...]

Jeanne-Marie est-elle de ces femmes qui écartent des nectaires (des fleurs) les mouches dont bourdonnent les petits matins bleus, en quête des simples et des herbes officinales nécessaires à leurs philtres ?
    
Point du tout, dit Marc Dominicy, « chasseresses des diptères » ne signifie pas « qui écartent [...] mais bien qui cherchent à atteindre, à capturer, à collectionner » (p. 76). « On doit imaginer, explique-t-il, que, pratiquant une démarche calquée sur la chasse aux papillons, aux fleurs, ou aux maris, que des stéréotypes bien établis attribuaient aux jeunes filles de la bourgeoisie, les mains en cause s’attachent à collectionner, à réunir auprès d’elles, des diptères identifiés à des prêtres ou officiants qui marmonnent ou chantent des prières ou des hymnes » (p. 77). Les « mains chasseresses des diptères », « mouches à merde/viande » (p. 82), n'appartiendraient donc pas à Jeanne-Marie, comme on le dit, mais à une de ces « jeunes bourgeoises [qui] s'entourent de soutanes “bourdonnantes” » (p. 79). Compte rendu.



31/10/2022 -
Pour honorer Bruno Claisse (Bibliographie).

     On vient d’apprendre le décès de Bruno Claisse, survenu le 29 octobre 2022. On lui doit, entre autres contributions rimbaldiennes, notamment dans la revue Parade sauvage, deux livres importants sur Les Illuminations : Rimbaud ou « le dégagement rêvé » (Charleville-Mézières, Musée-Bibliothèque Arthur Rimbaud, coll. « Bibliothèque sauvage », 1990) et Les Illuminations et l’accession au réel (Classiques Garnier, coll. « Études rimbaldiennes », 2012).
     Je me souviens encore du jour où, grâce à Bruno Claisse, j’ai eu l’impression que « Villes » (« Ce sont des villes... »), ce texte obscur parmi les obscurs, auquel je ne comprenais pour ainsi dire rien, venait de s'ouvrir. L’exégèse d’un détail comme celui-ci paraîtra un faible motif d'éloge, au regard des dizaines de trouvailles semblables qu’abritent les commentaires de cet émérite sourcier des Illuminations. Mais, aujourd'hui, qui sait pourquoi, peut-être à cause de l'affection spéciale que je porte à ce poème si nostalgique de Rimbaud, c'est celle-ci qui me revient d'abord en mémoire [...] Suite.


17/02/2022 - Sur l'article « Corbeaux et mémoire du sang », par Yves Reboul, Parade sauvage n°32, 2021, p. 135-170 (Bibliographie / Notes de lecture).

     L’article d’Yves Reboul « Corbeaux et mémoire du sang », récemment paru dans Parade sauvage n° 32, est remarquable par au moins deux aspects. D’une part, il présente une série d’intertextes très convaincants à l’appui d’une lecture politique des poèmes Les Corbeaux et La Rivière de Cassis. D’autre part, il expose au fil d’une argumentation érudite et serrée, une interprétation nouvelle du dernier sizain des Corbeaux, fort séduisante [...] Suite.


27/01/2022 [06/01/2022] - « Est-elle almée ? ... » (Anthologie commentée)

     Après l'avoir un moment contestée, je me rends à la glose proposée par André Guyaux dans son édition de La Pléiade, concernant ce poème :

Ce qui est “trop beau” (v. 5) ne devrait pas disparaître : la “Pêcheuse” et le “Corsaire” (v. 6), qui chante, incarnent cette nécessité de l'aurore. [1].

Mais il manque un élément essentiel dans cette note trop elliptique. On admet sans peine que la survenue de l'aurore réponde à une « nécessité », quelle que soit la beauté de ce qui l'a précédée, et qu'elle détruit. Mais en quoi Pêcheuse et Corsaire sont-ils l'incarnation de cette nécessité ? Le glossateur, visiblement, nous a laissé la responsabilité de compléter son raisonnement. Eh bien ! essayons ! [...] Suite.
  
 

15/11/2021 - Quelques signets dans Rimbaud de Clinchamps (Bibliographie / Notes de lecture).

     Dans Rimbaud de Clinchamps, Jean-Luc Steinmetz relève le défi quelque peu oulipien de relire sa propre vie à travers les mots, les formules, les situations, les confessions de Rimbaud dans Une saison en enfer. Il se propose de vivre, dit-il, en compagnie de ce livre intimement connu et vénéré, « une saison d'écriture menée jusqu'au bout de moi-même » [...] Suite
 

10/11/2021 - Sur l'entrée « Bonheur » du Dictionnaire Rimbaud / Alain Vaillant, 2021, p. 98-100 (Bibliographie / Notes de lecture).

.  Au centre de sa réflexion, Alain Vaillant place les deux formulations légèrement distinctes de la maxime d'Alchimie du verbe : « [...] tous les êtres ont une fatalité de bonheur ». Il livre sur ce sujet controversé une synthèse claire, débouchant sur une interprétation courageusement engagée de la clausule du chapitre : « Cela s'est passé. Je sais aujourd'hui saluer la beauté ». J'aurai une petite réserve concernant l'argumentation d'Alain Vaillant mais, quant à sa conclusion, je l'adopte tout entière et sans restriction  [...] Suite
 

01/11/2021 - Le Père Goriot / Nuit de l'enfer (Florilège des sources).

      Lorsqu'il signale l’épisode balzacien de l’agonie du Père Goriot comme un modèle rhétorique susceptible d'avoir intéressé Rimbaud, notamment dans Nuit de l'enfer, C.-A. Hackett confesse « une certaine tristesse ». Il a longtemps hésité, explique-t-il, à dévoiler au lecteur cette source car « ce rapprochement soulève de nouveaux doutes à l’égard de la sincérité de plusieurs passages d’Une Saison en enfer […] peut-être un peu moins personnelle et un peu plus littéraire que nous n’avions cru » [...] Suite
 

31/10/2021 - Sur l'interprétation d'Alchimie du verbe par Yann Frémy dans l'entrée Une saison en enfer du Dictionnaire Rimbaud, Classiques Garnier, 2021, p. 732-759 (Bibliographie / Notes de lecture).

     Est-ce le fait d'écrire pour un dictionnaire ou l'exercice d'un doute méthodique, Yann Frémy, dans son entrée Une saison en enfer du Dictionnaire Rimbaud, n'expose jamais une thèse sans indiquer la possibilité d'une solution différente, avec mention circonstanciée de ceux ou celles qui les défendent. D'où la richesse de l'article, sur le plan de l'information. On perçoit malgré tout assez bien le type d'approche obtenant sa préférence : celle qui décrit Rimbaud tournant sans fin dans son labyrinthe intérieur, sans en trouver l'issue [...] Suite


10/10/2021 -
Ce qui se dit de la Saison dans Les Saisons de Rimbaud (Bibliographie / Notes de lecture)

     Yann Frémy a sous-titré l’un des recueils d’articles qu’il a dirigés : « Résistances d’Une saison en enfer ». De cette « résistance » herméneutique et de l’attrait qu’elle exerce sur les chercheurs, le volume récemment édité sous la direction d’Olivier Bivort, André Guyaux, Michel Murat et Yoshikazu Nakaji (Hermann, 2021), apporte une nouvelle preuve. Un bon tiers des dix-neuf articles rassemblés sont consacrés en tout ou en partie au livre de 1873 (contre un seul, par exemple, aux Illuminations). Je rends compte ici de trois de ces contributions : celles d’Éric Marty (« Mythe ou allégorie dans Une saison en enfer », p. 259-266), Yoshikazu Nakaji (« “Mon sort dépend de ce livre” : vie et art dans Une saison en enfer », p. 231-245) et Jean-Luc Steinmetz (« Rimbaud “mage ou ange” », p. 184-194) [...] Suite


18/06/2021 -  « L'hypothèse la plus vraisemblable » (Les Illuminations)

    Dans son entrée « Illuminations » (« Manuscrits ») du Dictionnaire Rimbaud, comme je l'ai fait remarquer dans mon compte rendu (05/03/2021), Michel Murat ne discute pas l'argument n°1 en faveur d'une pagination auctoriale des Illuminations, celui qui, personnellement, entraîne mon adhésion à cette thèse : l'argument fondé sur le processus de constitution de la série Veillées. La question du feuillet 18 ! J'y reviens ici, plus longuement.
     Qui a paginé les 24 premiers folios des Illuminations ? Dans sa notice, Michel Murat écrit :

Nous entrons ici dans les conjectures : peut-être [les premiers éditeurs] ont-ils simplement paginé (ou fait paginer, l’imprimeur repassant à l’encre) les feuillets dans l’ordre où ils les ont trouvés. C’est l’hypothèse la plus vraisemblable.

 [...] Suite           


22/04/2021 - À une Raison (Anthologie commentée)

   Tout est dans l’indéfini. Rimbaud dirige son éloge vers « une Raison » pour la distinguer de toutes celles que la tradition philosophique a appelées « la Raison ». En premier lieu, la Raison de Descartes et de la philosophie classique, raison confondue avec la Vérité du christianisme. Celle qui émerveille, dans sa naïveté, le « nègre » de Mauvais sang :

   J'ai reçu au cœur le coup de la grâce. Ah ! je ne l'avais pas prévu ! [...]
   L'amour divin seul octroie les clefs de la science.
   [...] Je vois que la nature n'est qu'un spectacle de bonté. Adieu chimères, idéals, erreurs.
   Le chant raisonnable des anges s'élève du navire sauveur : c'est l'amour divin. [...]
   La raison est née.
                                                                            [...] Suite   
 

31/03/2021 - Sur une formule de Génie : « le brisement de la grâce croisée de violence nouvelle » (Anthologie commentée)

   Les Illuminations, selon Tzvetan Todorov, tournent le dos à toute représentation. Le recours massif à l'abstraction, notamment, bloquerait chez le lecteur toute possibilité d'identifier les êtres et les actions du texte. Les termes abstraits sont effectivement omniprésents dans le recueil et Todorov n’a aucun mal à en dresser une liste impressionnante. Que cet usage génère des ambiguïtés, c’est une évidence. Mais le critique objectif ne se contente pas de noter l’obscurité — en l’exagérant beaucoup si possible — pour la déplorer, il essaie d’en comprendre les raisons et d’en évaluer la productivité sémantique et esthétique. [...] Suite

 

15/12/2023 - Journée Rimbaud, Académie de Versailles. Conférence Adrien  Cavallaro.

15/11/2023 -Manuscrit de "L'Éternité".
Vente Piasa du 8 décembre 2023.

08/11/2023 -Arnaud Viviant, Foutez la paix à Arthur Rimbaud, Fr.-inter.

06/11/2023 - Les Illuminés - Interview de Jean Dytar et Laurent-Frédéric Bollée, Delcourt.

20/05/2023 - Louis-Henri de La Rochefoucauld, Patti Smith, une pseudo-poétesse devenue icône lucrative, L'Express, 01/11/2023.

07/06/22023 - Exposition - « Rimbaud explorateur. Photographies du poète vagabond ». Conférence Hugues Fontaine. Institut français de Vienne.

Colloque « Le rimbaldisme “aux confins du monde” : approches de la réception mondiale de Rimbaud ». Université Grenoble Alpes,

24 - 26 mai 2023.18/04/2023 - François-Henri Désérable,  « Mon maître et mon vainqueur », Conférence Les Amis de Rimbaud (vidéo, 56:58).

15/04/2023 - Jacques Bienvenu, Un nouveau commentaire sur l'article de Gilles Lapointe, blog "Rimbaud ivre".

17/09/2022 - Laure Egoroff, Arthur Rimbaud. Rumeurs et visions, émission "Samedi fiction", France-Culture (59 min.).

07/09/2022 - Les inventions d'inconnu, conférence de Yoshikazu NAKAJI au Collège de France le 6 avril 2016.

16/06/2022 - Mendel Péladeau-Houle, « Les Illuminations “dans l'affection et le bruit neufs” » (compte rendu de la RHLF de mars 2022), Fabula.

14/05/2022 - Mélanges Nakaji (en ligne sur le site de l'université de Tokyo)

 

29 janvier 2021 - Revue italienne d'études françaises n°11 : « Les traductions de Rimbaud », Fabula (les articles sont en ligne).

Novembre 2021 - Nieves Arribas et Olivier Bivort, Les traductions espagnoles d'Une saison en enfer à l'épreuve de l'oralté, Revue italienne d'études françaises.

31/10/2021 - Exposition : « Rimbaud - Ménélik », hôtel littéraire Arthur Rimbaud, Paris, du 25/11/2021 au 25/01/2022.

27/10/2021 - Charleville s'offre un portrait de Rimbaud du peintre Fernand Léger, L'Ardennais.

24/10/2021 - Exposition : Germain Nouveau, « le mendiant étincelant », par Alain Paire, La Marseillaise.

19/10/2021 - « Haji Jabir parle avec l'Abyssinienne de Rimbaud », par Nadia Haddaoui, Médiapart.

17/08/2021 - « Le poète illuminé, Germain Nouveau », film-annonce, ActuaLitté.

25/06/2021 - David Ducoffre, Sur les manuscrits des « Illuminations », un sort définitif fait ici à la pagination !!!, blog Enluminures (painted plates).

28/05/2021 - Sylvain Tesson parle de Rimbaud chez Radio-Classique (12:41).

15/05/2021 - Pouvoir : Dans les coulisses de la guerre sans merci autour de la panthonéisation de Rimbaud et Verlaine, Rédaction de Vanity Fair.

10/05/2021 - Frédéric Thomas, Un programme poétique pour la Commune de Paris, lundimatin#287.

12/04/2021 - Frédéric Thomas, Rimbaud à l'heure de la Commune, Libération.

07/04/2021 - Et à l'aurore..., captation et montage Christelle Pinet (vidéo, 6:43)

22/03/2021 - Jacques Bienvenu, Précisions sur la présence de Rimbaud et Germain Nouveau à Charleville en janvier 1875, blog Rimbaud ivre.

27/02/2021 - David Ducoffre, "N'oublie pas de chier sur le Dictionnaire Rimbaud si tu le rencontres..." (partie 1 : contextualisation), blog Enluminures (painted plates).
 

Rimbaud, jeune & maudit
diffusé le 03/02/21 (
91')
disponible jusqu'au
5 mars sur France 5


15/01/2021 - La dépouille d'Arthur Rimbaud reste à Charleville-Mézières, L'Union-L'Ardennais.

 

 
 

     ÉCOUTER RIMBAUD EN LIGNE, dit ou chanté par ...